15 janvier 2016 – Gervaise – Chanson / Pauline DUPUY – Chanson

Vendredi 15 janvier 2016 à 20h30

Gervaise – Chanson (1er plateau)

 

Originaire de Bourgogne, Gervaise Germanique a débuté en jouant ses compositions seule à la guitare dans les bars et MJC de l’Yonne il y a maintenant quatre ans. La chanson, c’est comme une évidence pour la jeune femme, c’est pourquoi elle intègre en 2012 les Ateliers de Claude Lemesle qu’elle poursuit toujours actuellement. Au grès de ses concerts, l’artiste se fait repérer par le Cabaret l’Escale en 2013 (haut lieu de la chanson en Bourgogne) qui décide de créer autour d’elle un dispositif de soutien d’un an. Résidence, aide à la promotion et concerts sont mis en place pour aider la jeune auteur–compositeur-interprète dans le développement de son projet artistique. Parallèlement à tout cela, Gervaise est étudiante en musicologie et c’est pour poursuivre ses études qu’elle s’installe à Paris. Au sein d’un atelier de composition, elle rencontre Denis Piednoir qui va devenir l’arrangeur de son premier EP « Femme Mystère », sorti le 15 octobre 2014.Gervaise a le goût des mots et aime raconter des histoires. Elle mêle dans son univers des sujets profonds et légers avec sensibilité et malice. Imprégnée de théâtre, petit à petit Gervaise se construit toute une palette de personnages allant de la provocatrice (« La femme que l’on déteste »), à la femme enfant (« Le goût de ses lèvres »), en passant par l’épicurien (« Le vagabond »). Autant de compositions qui témoignent de sa fraîcheur et de son inspiration, servies par une voix chaude et surprenante de maturité.
Gervaise se produit dans plusieurs lieux parisiens dont la Dame de Canton et les Trois Baudets. Elle est également demi-finaliste du Prix Georges Moustaki en 2015 et reçoit l’aide à l’autoproduction de la SACEM pour son premier EP. Cet été, accompagnée de ses musiciens, la jeune femme est programmée au sein de plusieurs festivals dans toute la France, dont le festival Sons d’une Nuits d’été (21) où elle jouera en première partie de Michel Fugain.

 

 

 

 

Pauline DUPUY – Chanson (2ème plateau)

 

Après une licence de musicologie, Pauline Dupuy décroche un diplôme d’études musicales de contrebasse au conservatoire de Saint-Etienne. Progressivement, elle se rapproche des groupes de musiques actuelles (Angil and the hiddentracks, Michael Wookey, chanson française, la rouille…) et se produit à de nombreuses reprises sur les planches.
Contrebrassens est donc le fruit d’une artiste polyvalente aux multiples qualités scéniques. Amatrice de longue date du pornographe, la Stéphanoise troque la guitare du chanteur contre une contrebasse. Les reprises des chansons de Brassens (variété, jazz…) étant légions, Pauline Dupuy propose plutôt « des déprises », avec l’assistance d’Elsa Chabrin (éclairage) et d’Olivier Biffaud (sono).
En avril 2014, Pauline Dupuy se produira 3 fois à Berlin (About blank, le Corbo et le Café Lyrik) , puis à Francfort et Leipzig avant de rejoindre le festival Brassens de Vaison-La-Romaine. Souhaitons que les trompettes de la renommée sonnent juste pour Contrebrassens!

 

 

 

Renseignements/réservations : 05 49 20 00 13 et/ou accueil@mpt-csc86.org
Site web : www.mpt-csc86.org

      Tarifs : 12€ – 9€ – 7€         

 MPT
(69 rue Creuzé Châtellerault – quartier Châteauneuf)

 

 

Aller à la barre d’outils